Repeindre ses portes intérieures : les étapes à suivre   

Comme pour tous les travaux de peinture, vous devez respecter différentes étapes précises afin d’obtenir le rendu final souhaité. Bien évidemment, la première étape primordiale est votre choix de peinture, qui doit non seulement être adaptée à la matière de votre support, mais vous devrez également faire le choix de la finition (mate, satinée, brillante ou velours) et de la teinte.

La gamme Onip propose des peintures spécialement adaptées aux boiseries intérieures, comme la PURbrillant d’Onip ou encore la PURsoie ou PURvelours d’Onip. Vous obtiendrez ces peintures bois dans la couleur souhaitée, grâce au système Color’Onip qui permet pas moins de 2000 teintes.

Une fois votre peinture choisie, suivez les étapes !

Étape n°1 : préparez votre chantier et les portes intérieures

Avant toute chose, mais surtout avant de commencer les travaux de peinture, protégez l’espace afin de ne pas mettre de la peinture sur le sol ou sur des murs qui ne sont pas à peindre ! Placez une bâche sur le sol de votre chantier, mais aussi sur toutes les surfaces qui ne doivent pas être tâchées.

N’oubliez pas de mettre en place du ruban de masquage sur le pourtour de l’encadrement de votre porte intérieure ! L’objectif, ici, est d’obtenir un rendu net et d’éviter d’appliquer de la peinture, là où il n’en faut pas. Vous devrez ensuite dégonder votre porte et commencez à préparer votre support ! Savez-vous qu’il vous sera plus facile de repeindre votre porte intérieure en la plaçant à l’horizontal sur des tréteaux.

Si par manque de place ou simplement parce que vous n’en avez pas la possibilité, sachez que vous pouvez la laisser en place, protéger le sol sous la porte et retirer la poignée.

Étape n°2 : poncez et humidifiez la surface à peindre

Une fois l’étape 1 réalisée, vous allez devoir retirer la poignée et la serrure de votre porte dégondée. Afin de faciliter l’adhérence de votre peinture et d’avoir un rendu final parfait, nous vous conseillons de poncer votre porte intérieure. Vous pouvez commencer grossièrement en utilisant un papier abrasif à gros grain, puis renouveler l’opération avec un papier abrasif, cette fois-ci avec un grain moyen. Le but de cette phase est d’obtenir un support le plus lisse possible.

Afin de réduire les marques de pinceau ou de rouleau, vous pouvez humidifier à l’aide d’une éponge ou d’un chiffon humide votre porte intérieure. Attention, vous ne devez pas détremper votre support, simplement l’humidifier légèrement afin d’allonger le temps de séchage. Cela vous permettra d’appliquer votre peinture pour boiseries intérieures à votre rythme.

Étape n°3 : appliquez la peinture sur vos portes intérieures

Utilisez une peinture sous-couche adaptée dans un premier temps afin de permettre à la peinture de glisser correctement. Puis vous allez pouvoir appliquer votre première couche de peinture pour boiseries intérieures ou votre peinture bois à l’aide d’un pinceau ou d’un rouleau. Commencez par peindre les chants de votre porte intérieure en réalisant des mouvements de bas en haut et de haut en bas, puis vous pourrez commencer à peindre votre porte.

Une fois la porte peinte, passez à la peinture de l’encadrement. Avant toute chose, veillez à ce que celui-ci soit nettoyé et poncé afin de permettre une meilleure adhérence. Attendez le temps de séchage indiqué, puis replacez votre porte et nettoyez votre chantier et vos outils.