Comment bien conserver un pot de peinture ouvert ?

Lorsque vous effectuez des travaux de rénovation intérieure ou extérieure, il se peut qu’il vous reste des fonds de pots de peinture. S’il vous reste suffisamment de peinture pour faire des retouches ou de nouveaux travaux, conserver votre peinture reste une solution économique et « écologique ». Mais pour cela, il est important de connaître quelques astuces pour bien conserver un pot de peinture déjà entamé.

1. Eviter tout contact de la peinture avec l’air

Dans un premier temps, la première chose à connaître est que tout contact de la peinture avec l’air la dégrade et l’abîme. En effet, il est possible qu’une réaction chimique apparaisse à cause d’un emprisonnement d’air trop important dans le pot ou bien la présence d’une ouverture qui laisse passer l’air constamment. On parle d’oxydation par oxygène. Cette réaction laisse place à un film pâteux à la surface de la peinture.

Pour éviter toute dégradation de la peinture, il faut alors bien fermer le pot de peinture hermétiquement. Cela implique de l’ouvrir avec précaution pour ne pas abîmer le couvercle dès le début. Pour cela, on utilise un tournevis plat et en exerçant une légère pression sur le manche lors de l’ouverture.

Pour refermer correctement le couvercle, il faut tout d’abord nettoyer tous les résidus pouvant être présents sur le couvercle et sur les bords du pot avec un tissu. Une fois propre, il est conseillé d’entreposer un film plastique entre le pot et le couvercle pour obtenir une meilleure étanchéité et un pot bien hermétique. Pour conserver au mieux votre peinture, vous pouvez également ajouter du ruban adhésif sur le couvercle afin de consolider la fermeture. Autre astuce : refermez le pot avec un maillet en caoutchouc en tapotant le long des bords pour ne pas endommager le couvercle d’étanchéité.

2. Garder la peinture dans son pot d’origine

Contrairement à ce que vous pourrez lire ou entendre, il n’est pas conseillé de transvaser votre peinture d’un pot à un autre. En effet, même lorsqu’il ne vous reste qu’un fond de peinture, il ne faut pas le transférer dans un plus petit pot. Le fût en métal (pot de peinture) d’origine est conçu et pensé pour converser la substance. Il est également plus hermétique qu’un pot que vous trouverez dans votre cuisine. Si vous prenez un pot de confiture par exemple, celui-ci pourrait se casser et aussi laisser passer la lumière. Cela viendra altérer la qualité de votre peinture, que ce soit la couleur ou encore la texture (sèche).

3. Disposer le pot de peinture à l’envers

Vous ne le saviez peut-être pas mais il est possible de retourner votre pot de peinture à l’envers pour mieux conserver la matière. Cette dernière servira de scellant et l’air ne pourra pas pénétrer dans le pot dans ce sens. Il convient évidemment de bien fermer le pot avant de le retourner. Pensez également à conserver votre peinture dans un lieu à température ambiante et sec. Il faut éviter les fortes températures comme les températures trop basses. Le froid provoque le gel de la peinture par exemple. On évite donc les lieux mal isolés et exposés provoquant de l’humidité, de la chaleur et du froid dans la pièce.

4. Ne pas mélanger la peinture avec une autre peinture

Si l’idée de mélanger des peintures ensemble dans un même pot vous vient à l’esprit, il faut tout de suite oublier ! Chaque peinture a ses propres composants et propriétés, alors le résultat attendu ne sera pas celui que vous souhaitiez. On évite donc de faire des mélanges de peinture pour les conserver dans un même pot.

Remarque : Il faut savoir que la durée de conservation d’une peinture peut être de plusieurs années, il convient simplement de respecter les consignes de fermeture et de conservation précitées.