Comment peindre une façade ? Les 4 étapes à suivre

Face aux intempéries et aux variations de températures, la façade d’un logement subit des dégradations au fur et à mesure que les années passent. Pour redonner un coup de jeune et de luminosité à votre habitat, il est nécessaire de rénover votre façade quand celle-ci devient trop abîmée. Cependant, ce type de travaux demande de l’expérience ou de bonnes connaissances pour obtenir un résultat final optimal. Pour cela, nous vous proposons de suivre ces 4 étapes pour peindre correctement une façade !

1. Préparation du terrain

La première étape pour peindre une façade est la préparation du terrain, cela passe par la sécurisation de l’environnement dans lequel vous allez travailler. Pour cela, nous vous conseillons fortement de vous munir d’un échafaudage pour les façades de plus de 3m, plutôt qu’une échelle qui est moins stable. Pour les surfaces de moins de 3m, l’échelle fera l’affaire, mais allongera tout de même le temps de travail.

Avant d’installer votre échafaudage ou échelle, pensez à protéger le sol avec une bâche si besoin et à poser du ruban de masquage afin de ne pas dépasser. Si des plantes sont à proximité, veillez aussi à les protéger avec une bâche, car les produits chimiques risquent de les abîmer. Puis, retirez tous les volets de votre façade.

Ensuite, placez votre échafaudage/échelle sur une surface plane afin qu’il n’y ait aucune instabilité lorsque vous êtes dessus. Si possible, attachez-le avec une sangle afin de le maintenir contre la façade.

Dès que tout est protégé et sécurisé, vous pouvez passer à l’étape suivante !

2. Préparation de la surface (façade)

Une fois que l’environnement est aménagé pour les travaux, vous pouvez commencer à préparer le support. Pour cela, il faut en premier temps traiter et nettoyer la façade, puis protéger celle-ci avec un produit anti-mousse / antifongique. Cela permettra d’obtenir une meilleure adhérence et surtout d’avoir une belle façade sur le long terme.

Tout d’abord, commencez par retirer toutes les irrégularités et imperfections pouvant être dues à la couche précédente de peinture, à l’aide d’un grattoir ou d’une brosse métallique. Cela permettra d’obtenir un rendu propre. Puis, appliquez le nettoyant de façade pour faciliter le décollage des morceaux et laissez sécher. Dès que la surface est prête, passez un coup d’eau avec un jet d’eau légèrement puissant ou avec un nettoyeur haute pression, puis laissez sécher. Ne mettez pas à la puissance maximale car cela risque d’abîmer la surface.

Dès que la surface est sèche, appliquez un traitement anti-mousse ou antifongique pour façades afin d’empêcher la formation de mousses et de champignons. Puis laissez sécher de nouveau. Enfin, rebouchez les trous et fissures si besoin à l’aide d’un mastic ou d’un enduit extérieur et laissez sécher de nouveau.

3. Application d’une sous-couche

La façade correctement préparée, vous pouvez désormais appliquer une sous-couche dédiée aux façades extérieures ou un fixateur de fonds. Cette sous-couche apportera une meilleure adhérence à la couche de peinture suivante et rendra le résultat plus opaque. Commencez ainsi par les angles et bords au pinceau, puis appliquez la peinture de façon horizontale et verticale en croisant les bandes au rouleau. Laissez sécher durant 24h minimum.

4. Application de la peinture de façade

Tout d’abord, il est conseillé de mélanger avec un mélangeur / malaxeur votre peinture afin qu’elle soit homogène. Ensuite, commencez par peindre les bords et angles au pinceau comme pour la sous-couche. Puis, peignez des « petits » carrés (60cm sur 1m de hauteur) de haut en bas au rouleau et croisez les passes de façon horizontale. Repassez une dernière fois le rouleau à la verticale et de haut en bas afin que le tout soit homogène et sans traces. Une fois que le pan de mur est terminé, laissez sécher durant minimum 8h et réitérez l’opération. Il est conseillé d’appliquer deux couches pour un meilleur rendu et longévité.

Important : Notez qu’il ne faut pas peindre une façade au soleil, par temps de pluie, de gel ou encore humide. Cela altèrerait considérablement le travail effectué. Pour cela, il est fortement conseillé de peindre à une température située entre 10°C et 25°C.